Avertir le modérateur

10/03/2008

Last night, Papayou saved my life

Samedi soir, j'ai regardé «Les Victoires de la musique». Pas la peine de se moquer, si j'avais une vie sociale digne de ce nom, je n’aurais pas crée un blog sur la télé, d’ailleurs, je n’aurais pas de blog du tout...

Donc souvent le samedi soir, on regarde la télé, et on se jure l’un à l’autre qu’on répétera à personne qu’on a légumé devant la téloche un samedi soir, et que c’était même pas un documentaire... Vous noterez que cette promesse vient d’être anéantie par ce billet

Donc, «Les Victoires de la musique»... Chiantissime, comme on pouvait s’y attendre. D’abord, parce que c’est présenté par Nagui, qui est probablement le plus mauvais animateur TV juste après Laurent Ruquier  (et pourtant, on ne leur demande pas grand-chose). Et puis aussi parce que l’industrie du disque étant fortement malmenée depuis quelques années, l’assemblée toute entière à l’air d’être sous tranxène 50. Voilà pour l'ambiance.


Seul moment de grâce, la reprise du «Papayou» de Carlos par Julien Doré et Edouard Baer, ou comment on peut rendre hommage aux disparus sans faire dans le pathos (hein, Vanessa P. ?)

 

 



Evidemment, le bilan est à la hauteur de la soirée
Pour en citer que ça comme hérésies:

Spectacle musical/tournée/concert: Michel Polnareff – soit le plus grand hold-up de l’année récompensé

Musique originale de cinéma de l'année: Eric Serra pour «Arthur et les Minimoys» - Eric Serra, le mec qui avait déjà commis «Le Grand Bleu», ou l’homme qui parlait à l’oreille de Oum Le Dauphin

Album de musiques urbaines de l'année: "Chapitre 7" (MC Solaar). - je crois que ça se passe de commentaires.

Artiste/groupe révélation du public de l'année: Christophe Maé – alors lui, juste on n’en peut plus, la preuve:
Christophe Maé... claté les tympans
Christophe maé me gâche la vie
Pour une ablation des cordes vocales de Christophe Maé

 

Mais la victoire de la plus grosse imposture est attribuée à

KOXIE


Là, les mots me manquent, mais y en a quelques uns qui me viennent tout de suite comme ça: gourdasse, mauvaise, opportuniste, quichantefaux, quidansemal. Elle termine sa chanson par “viens faire une bises à tata”. Moi tata, je lui ferai bien avaler son collier de perles et jurer, que plus jamais, elle ne touchera un micro. Pas vous?

 

 

 

Bon, là, je relis mon billet et réalise que je suis assez dure... ce qui doit expliquer un peu cette histoire de vie sociale (voir plus haut)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu